Un pèlerinage

L’apôtre est celui qui donne sa vie pour que le Seigneur grandisse.
Pape François

 

Le 2 février, l’Église se souvient de tous ceux et celles qui ont consacré leur vie au Seigneur. On ne les rencontre plus beaucoup dans la rue. On se souvient à peine de leur service. Autrefois, les religieuses soignaient les malades, instruisaient la jeunesse, accueillaient les laissés-pour-compte de la société. Aujourd’hui, elles sont retirées dans le silence, dans la prière. Non, elles ne sont pas absentes de la vie des hommes, elles les portent dans leur cœur quasi jour et nuit. Le Pape François vous invite à un pèlerinage auprès de « ces sanctuaires que sont les maisons de repos des prêtres et des sœurs : de bons prêtres, de bonnes religieuses, qui ont vieilli avec le poids de la solitude, en attendant que le Seigneur vienne toquer à la porte de leur cœur. Ce sont de vrais sanctuaires de sainteté et d’apostolicité que nous avons dans l’Église. Ne les oublions pas !  …je me demande si nous, les chrétiens, nous avons l’envie de faire une visite – qui sera un vrai pèlerinage – à ces sanctuaires de sainteté. »
Dans l’enthousiasme de la jeunesse, elles étaient prêtes à conquérir la sainteté à la force du poignet, maintenant, c’est l’abandon entre les mains de Dieu qui seul est l’artisan du profil de sainteté de chaque personne. Suivre le Christ est un défi, ne dit-Il pas à ses disciples : « Si quelqu’un veut marcher derrière moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive. » Les saints sont le trésor de l’Église, le feu qui réchauffe le monde qui meurt de froid. Venez en pèlerinage de l’amour offert pour vous !

Written by